Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d' An'so & Stéphane en Malaisie
  • Contact

Recherche

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 21:25

Comme convenu avec notre chauffeur de bus tant attendu, celui-ci nous laisse à l'embranchement de la route pour rejoindre Sepilok. Un coup de stop plus tard, nous optons pour une chambre avec AC et tout le confort au Sepilok Jungle Resort. Son gros avantage est qu'il se situe à 5 minutes à pied du centre de réabilitation des Orang-Outangs de Sepilok. Après un déjeuner frugale, nous partons en direction du centre. Le déjeuner des orang-Outangs est servi à 15 heures, nous y sommes quelques minutes plus tôt. Malgré le nombre important de touristes, armés deleurs appareils photos, on va prendre du plaisir à observer ces singes aux allures humaines assez troublantes. Au total, 7 ou 8 Orang-Outangs se présenteront à nous. Certains semblent réservés, prenne la canne à sucre et repartent rapidement dans la jungle, d'autres jouent aux accrobates entre les cordes tendues et les arbres. Les orang-outans auraient 98,5 % d'ADN commun avec l'espèce humaine. Le nom « orang-outan » (provenant du malais ) signifit « homme de la forêt ». C'est vrai qu'on aurait préférés les voir en pleine nature, à l'écart des hommes mais nous n'aurons pas cette chance et sommes heureux d'avoir pu les approcher. Pour ceux que cela intéresse, nous vous conseillons de visiter le site des associations anglaises 'Borneo Orangutan Survival' ou celui de 'Orangutan Appeal UK' qui participent à la sauvegarde de l'espèce. Les plus pessimistes prévoient leur extinction avant 2012.
De retour à l'hotel, nous nous renseignons pour un "tour" sur la rivière Kinabatan. Nous optons pour une excursion de 2 jours et 1 nuit et partirons le lendemain à 13 heures.
La route pour rejoindre la rivière est incroyablement monotone, nous traversons des kilomètres de plantations de palmiers à huile permettant la production d'huile de palme. La malaisie réalise 47% de la production mondiale. La déforestation fait mal au coeur (difficile cependant de porter un jugement, car d'un autre côté on comprend les populations qui ont besoin de travailler...). Nous arrivons au bord de la rivière, un bateau nous amène de l'autre côté de la rive pour rejoindre le Lodge. Nous prenons nos chambres, qui sont très confortables (sauf l'eau de douche et des toilettes qui semble n'être autre que celle de la rivière (Jaune!). 16 heures, nous faisons notre premier tour en bateau sur la rivière Kinabatan. Nous passerons deux heures à observer, à être à l'affut des animaux. Nous n'aurons pas beaucoup de chance mais parviendrons tout de même à apercevoir des singes à longue queue, des nasiques (ceux qui ont un gros nez), un crocodile, de beaux oiseaux tels que le Kingfisher... Mais pas d'Orang Outangs ni d'éléphants. Nous rentrons à la nuit tombé, il commence à pleuvoir et il n'y a pas d'électricité... Un énorme orage s'abbat pendant près d'une heure, nous n'aurons pas d'électricité pendant quasiment tout le repas que nous prendrons à la bougie! Le personnel n'est pas vraiment aidant, tous dans leur coin, il leur a fallu près d'une heure avant de songer à allumer des bougies! Bref. Après le repas, on part pour une marche de nuit dans la jungle avec un guide et une irlandaise. Mais comme il vient de pleuvoir, la forêt est très humide et les sangsues sont de sortie! Beurk! Nous démarrons la ballade, lampes frontales allumées. Je regarde bien où je mets les pieds et évite les flaques, je ne veux pas qu'une sangsue m'alpague! On croise une première grenouille, puis une araignée... Sur une branche, excellent! Un petit Kingfisher en train de dormir. C'est incroyable, malgré les lumières puissantes du guide dirigé sur lui, malgré les flashs, l'oiseau ne se réveille pas, il reste bien droit sur sa branche, il est vraiment mignon. On continue, une sangsue se jette sur le tee-shirt de Stéphane, c'est laid et plus elle est assez longue! Le guide la lui retire. Je redouble d'attention et passe plus de temps à regarder mes pieds que de chercher des animaux, le guide se moque de moi. On ne verra guère plus. Mais on aura bien rigolé. En retournant vers le lodge, le guide nous demande de faire une inspection pour vérifier qu'on a pas de sangues, j'en découvre deux petites sur le pantalon, on me les retire. Stéphane en a une églement sur le pantalon, en l'éjectant, il l'expédie sur le bras de notre guide! On éclate tous de rire. Le lendemain, à 6 heures, on repasse deux heures sur la rivière, on revoit quelques singe à longue queue, le hornbill et d'autres oiseaux. En discutant avec d'autres touristes par la suite, on regrettera de ne pas avoir fait un tour de 3 jours et avec Oncle Tan qui semble avoir de très bons guides. On le saura pour la prochaine fois! Bref, notre bus nous dépose à l'embranchement de la toute pour Semporna. Une bus plus tard, nous attrapons un minivan pour Semporna en compagnie de notre irlandaise de la veille. Aux alentours de 15 heures nous serons à Semporna où nous avions réservé une chambre au Dragon Inn. La ville de Semporna est sale mais déborde d'activité! Il y a un grand marché, les malais s'affairent. On se promène aux alentours et vérifions notre réservation sur l'île de Mabul, chez Uncle Chang. C'est OK, on passera trois nuits chez Uncle Chang.

Partager cet article

Repost 0
Published by An'so & Stéphane
commenter cet article

commentaires